Retour aux articles

Vous pensez que le recrutement « c’est pour les autres » ?

8 mars 2018

Alors lisez ce qui suit…

L’immense majorité des dirigeant.e.s des petites et moyennes entreprises (TPE PME) assument l’ensemble des tâches « non productives » nécessaires au fonctionnement de leur outil de travail : secrétariat, comptabilité, communication, présence sur les réseaux sociaux, etc. Malheureusement, trop souvent, ces missions sont traités comme autant de corvées et sont par conséquent mal accomplies, grevant le développement de l’entreprise elle-même.

La raison est simple : recruter coûte beaucoup, non seulement en argent, mais aussi en temps. Et la peur de se tromper dans son recrutement est un frein de plus. Sans compter qu’une petite entreprise n’a souvent pas besoin d’un salarié à temps plein, ni même 24h par semaine, qui est la durée minimale légale du travail en France.

Le groupement d’employeurs, solution de flexibilité pour les TPE/PME

Les groupements d’employeurs ont justement été crées pour répondre à ces besoins récurrents des entreprises.

Structure associative, le groupement d’employeurs réunit des entreprises ou associations souhaitant disposer de main d’oeuvre qualifiée le temps qu’elles estiment en avoir besoin par semaine/mois/année. Les salariés recrutés par le groupement pour ses adhérents partagent leur temps de travail entre différentes structures, afin de constituer un contrat de travail à durée illimitée (CDI) classique.

Un exemple

Une entreprise de construction a besoin de 8h de secrétariat par semaine, une agence de communication de 10h, un commerce de 6h.

Le groupement prend en charge le recrutement (appel à candidatures, sélection des candidats, entretiens, etc.), signe le contrat de travail et met à disposition des trois entreprises le ou la salarié.e le temps exact souhaité par les employeurs. Étant l’employeur légal du salarié, le groupement d’employeurs gère l’ensemble des aspects administratifs liés au contrat : médecine du travail, bulletins de salaire, gestion des congés, etc.

Les entreprises peuvent désormais se re-concentrer sur leur coeur de métier. Elles ne payent que le temps de travail du salarié pour l’entreprise.

Bonne nouvelle : il n’y a pas de limite !

Non seulement, cette formule permet aux très petites entreprises de bénéficier de compétences qu’elles ne pourraient pas s’offrir seules, mais en plus, peu importe le secteur dans lequel elles travaillent, le groupement d’employeurs est multi-sectoriel.

Rendez-vous à la page www.innovemploi.com pour des informations plus détaillées.